Passer au contenu

/ Centre de langues

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

En quoi l’apprentissage d’une nouvelle langue rendrait-il votre cerveau plus performant ?

Quand on vous propose d’apprendre une nouvelle langue, vous pensez peut-être au fait que votre cerveau n’est plus aussi performant?

En quoi l’apprentissage d’une nouvelle langue rendrait-il
votre cerveau plus performant ?

Quand on vous propose d’apprendre une nouvelle langue, vous pensez peut-être au fait que votre cerveau n’est plus aussi performant que quand vous étiez plus jeune, et que la tache va être fastidieuse.

Pourtant vous passeriez à côté de beaucoup d’avantages sur le plan cognitif qui pourraient vous être très utile durant vos études. L’apprentissage d’une nouvelle langue influe sur ce qu’on appelle les fonctions exécutives. Ces fonctions complexes vous permettent entre autres de contrôler votre attention, de résoudre des problèmes difficiles, de filtrer les informations non pertinentes et jouent dans la prise de décision (Lasalle, 2021). Ces fonctions sont exécutées dans des zones bien précises de notre cerveau dont la principale se trouve juste derrière notre front (cortex préfrontal) (Skibba, 2018). Seules certaines activités cognitives comme l’apprentissage d’une nouvelle langue vont permettre une restructuration de cette zone. En effet, des analyses d’imagerie ont montré que la matière grise du cerveau de personnes bilingues était largement plus volumineuse que celle d’une personne ne parlant qu’une seule langue (Skibba, 2018). Cette matière grise renferme tous les corps cellulaires des neurones, autrement dit leur noyau. En d’autres termes, lorsque vous apprenez une nouvelle langue, vous créez de nouveaux neurones. Votre cerveau sera donc plus sain.

En plus de la matière grise, le bilinguisme favorise également l’intégrité de la matière blanche du cerveau qui est, quant à elle, le lieu d’échanges des informations entre les neurones au travers d’une multitude de connexions synaptiques (Skibba, 2018). Dans ce cas, la communication entre les cellules est entretenue au cours du temps, augmentant ainsi votre mémoire. Cela ne vous rendra pas plus intelligent, mais cette pratique rendra votre cerveau en meilleure santé, plus actif et plus performant notamment dans l’apprentissage des sciences.

Environ 90 % des études portant sur l'effet de l'apprentissage d'une langue sur les résultats dans d'autres matières du programme scolaire font état d'un impact positif, pour l'apprentissage de l'anglais, les mathématiques et les sciences (Kulka, 2019). 

Alors, pensez-y.

 

Source :

Kulka, B. (2019, mai 29). ‘The cognitive benefits of learning a language’ in two minutes. The British Academy. www.thebritishacademy.ac.uk/blog/cognitive-benefits-learning-language-two-minutes/

Lasalle, M. (2021, octobre 29). Langues : Plus on en apprend, mieux c’est! UdeM nouvelles. nouvelles.umontreal.ca/article/2021/10/29/langues-plus-on-en-apprend-mieux-c-est/

Skibba, R. (2018). How a second language can boost the brain. Knowable Magazine | Annual Reviews. doi.org/10.1146/knowable-112918-1

FAQ Covid